Les tout-petits ont besoin de lait, de caresses et d'histoires…
Nous vous proposons un espace d'échange ouvert à tous et gratuit.
Écouter ensemble des histoires permet de faciliter l'acquisition du langage.

Interventions en partenariat avec MJC, CAF, médiathèques…
Atelier gratuit

 

Intervenant Carmen SAMAYOA
danseuse et comédienne
venant du Guatemala
Groupe de 3 à 10 enfants de 6 mois à 4 ans
Durée
intervention de 2h par quinzaine
Atelier gratuit
Contact MJC 05 61 60 50 50

Article de Marie Seurin dans la Dépèche du Midi du 4 juillet 2011

« A 10 mois, peut-on comprendre cette histoire farfelue entre Mimosa et Gros lion ? A en croire les réactions du petit Avend, même s'il ne saisit pas encore le sens des mots, pas de doute, il est tout à fait captivé. Carmen qui anime cette session de lecture, est bien plus efficace que n'importe quel dessin animé. Elle n'a en sa possession que des livres, soigneusement choisis puisqu'ils renferment les histoires préférées de la conteuse. Lors de ces séances, elle révèle aux parents les secrets de la réussite : « Pour garder leur attention, il faut que les enfants sentent que c'est un plaisir pour nous de lire… d'où l'intérêt de choisir une histoire qui nous plaît. »

 Le rituel est toujours le même. La conteuse accueille les parents qui seront également acteurs dans cette session de lecture. Pendant qu'Avend joue, confortablement installé sur le matelas douillet, elle discute avec les parents. Ce matin, l'activité aura encore plus de sens puisque les parents d'Avend sont d'origine kurde. Ils ne maîtrisent pas très bien le français et cette activité permet au petit garçon de se familiariser avec la langue. Carmen ne laisse pas les parents à l'écart puisqu'elle les pousse à s'installer autour d'Avend sur des petits canapés, afin que l'enfant se sente en sécurité. Elle continue de les impliquer dans l'histoire, au fil de la lecture. « Cette méthode a fait ses preuves, déclare Sylvie Branet, intervenante de la CAF. Elle permet un meilleur accès à la langue écrite, l'enfant enregistre le vocabulaire et il développe son imaginaire. »
Il est vrai que du haut de ses 10 mois, Avend n'a peut-être pas compris la folle aventure de Mimosa mais il a ri, réagi, regardé les illustrations et échangé de beaux regards complices avec ses parents.

Retour